Je suis Charlie, mais je ne suis pas crédule…

10887068_10152936559698559_4611297395128336144_o

Partis les saltimbanques

Restent les querelles, les préjugés, les racismes, les peurs de l’autre…

Nourris par le pouvoir, en sourdine, entre les lignes… toujours

Et le monde, crédule, tombe dans le trou béant, encore…

Et ces exclus, chairs à pâté, chairs à martyrs, chers au pouvoir…

Fruits du cartel, le nôtre, celui élu, fondé par nous, soutenu même…

Et tous ces autres, qui meurent au loin, qui tombent en silence

Cette femme qu’on viole, qu’on lapide, qu’on tue

Cet enfant captif, victime des géants

Ces autres, qu’on oublie, qu’on assassine de nos mutismes, de nos indifférences

Partis les saltimbanques

Les cerveaux anesthésiés, les pensées nouées, à nouveau

Puis,

De la barbarie à la cuisine politique…

De l’attentat à la manipulation…

Des hommes abattus

La hargne éparpillée

Une marche indignée, traumatisée, subtilisée par le pouvoir…

Un arrière-gout de 11 septembre…

A qui profite le crime ? Finalement ?

Qui jouit déjà de tout ce fatras…

Publicités

9 réponses à “Je suis Charlie, mais je ne suis pas crédule…

  1. Oui. Un petit mot en forme d’espérance, une clé pour un hypothétique bonheur, même un tout petit… Un petit pont vers l’hypothèse du bonheur… Il suffit juste, d’un peu d’amour pour oublier les colères…
    je reconnais bien là ta poésie mon ami Phil…
    Bonne et douce nuit.

  2. Un crédule/Incrédule … Le u seulement diffère du i , puis un petit espace dans lequel l’on pourrait lover un rêve en forme de pont entre chacun. Un pont en  » n  » donc … Ce qui (et c’est bien un rêve) fait u n i … Uni ! allez rajoutons un s c’est pas plus cher et nous voici UNIS . Il y a toujours de l’espoir.
    Bonsoir Pascale.

  3. Derrière ces meurtres insensés -mais lesquels ne le sont pas ?- attendent avec patience bien d’autres monstres plus puissants encore, des monstres que l’Histoire de notre consigne sans faiblir et qu’il serait bon de se rappeler. Car sourde, monte ici et ailleurs, la colère des luttes vaines des idéologies. N’entendez-vous pas ces tambours chanter qu’un sang impur abreuve nos sillons ? Moi si.
    Jonas

  4. Oui, à qui profite le crime finalement?
    Après l’effroi, bouleversés nous sommes, pas surpris, écoeurés par la récup et le marketing.
    17 personnes assassinées, exécutées.
    Un rassemblement prévu avec en tête, des officiels, des gouvernements invités, des politiques, un peu, beaucoup de propagande, du blabla par ci, du blabla par là, des salopards qui font la tournée des médias la larme à l’oeil tout en ayant passé des mois, des années, à monter les gens les uns contre les autres.
    Dégoût.
    Nous, Français, affrontons un grand déni. Nous avons joué avec le feu, nous l’avons entretenu. Incapables nous sommes de discuter, de débattre sans s’insulter. Nous n’avons pas d’arguments, que des anathèmes, des mises à l’index. Nous ne savons plus parler.
    Avons-nous les capacités de nous rassembler??? Pour de vrai???
    Toutes mes pensées vont aux victimes, aux blessés, à leur famille. Pas aux charognards ni aux manipulateurs de foules ni au bizness de la fausse compassion.
    Gardons la tête froide.
    Mes pensées vont aux victimes, aux blessés, aux familles. Sincèrement.
    Pas aux autres

  5. Tu as raison, il y a tout ça, qu’on se trimballe comme un boulet, tout comme nous subissons nos hommes d’état que nous avons élu.
    Mais il y a aussi depuis 3 jours, cette unité qui nous réunis, tous, avec les musulmans qui acceptent de nous rejoindre. Ne passons surtout pas à côté de cela, exploitons ce mouvement qui vient du cœur et que nous ne devons pas aux politiques de tous poils. Faisons en sorte que cet élan garde sa force et qu’il monte en puissance. C’est au peuple de prendre le pouvoir!

Vos pensées

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s