« Douche froide », nouvelle. (N°3)

Son œil fut attiré ce matin-là par les résultats du concours de nouvelles. Il l’avait entièrement sorti de sa tête et n’avait pas envoyé le manuscrit.

Il décida de se rendre à la remise des prix, histoire de ne pas couper à ses habitudes. À dix-neuf heures, il était devant le Centre des congrès. Il se faufila parmi les invités de marque et ceux un peu moins marqués. Bouffa quelques amuse-gueule. Trouva le champagne médiocre, comme d’habitude. La cérémonie commença. Il resta en retrait, écouta le discours convenu du maître de cérémonie. Somme toute, il ne regrettait pas d’avoir renoncé. Remerciements par-ci, remerciements par-là… On se serait cru à Cannes ! Il lâcha prise au discours du président du jury. Il remerciait les candidats, nommant ceux qui avaient retenu son attention et blablabla…

Un nom attira l’attention de Nicolas. Il avait l’esprit un peu embué. Tendit l’oreille, puis regarda la scène : il reconnut son ami Elliott qui se dirigeait vers le podium. Il s’approcha, intrigué. Son ami écrivait, certes, mais il ne lui avait pas parlé de sa participation au concours. D’ailleurs, il n’avait qu’un talent limité. Voire imaginaire. Mais… Il était primé ? Même qu’il avait l’air d’un premier d’la classe… Sur son trente-et-un… Il s’avançait sous un tonnerre d’applaudissements. À la lecture du résumé de l’histoire, Nico saisit. Son vieux pote lui avait harponné son manuscrit. Il ne savait pas bien comment, mais il l’avait envoyé à sa place. Et le voilà remportant le prix !

À moins que… La femme de ménage, c’était elle qui lui avait ouvert… Il comprenait mieux le peu d’enthousiasme de son ami, maintenant. L’idée était venue à Elliott instantanément. Lorsqu’il lui avait raconté son histoire dans les détails. Le chafouin.

Nicolas repéra un synopsis sur une table. Le parcourut en vitesse. L’enfoiré !

Il voulut intervenir, démasquer l’imposteur. Mais en le faisant, il dévoilerait du même coup son propre mensonge : il ne s’agissait pas d’une fiction. Mais d’un événement arrivé quelques semaines auparavant… Il serait sans doute plus ridicule que son ex-ami !

Il se pressa vers lui, menaçant. Celui-ci ne recula même pas. Il hocha la tête, lui fit un clin d’œil. Complice. Narquois, même. Nicolas haussa les épaules. Se figea, ahuri. Le regard dans le vide.

Il sortit de la salle. Alluma une cigarette. Puis une autre. Il attendit. Plusieurs heures. Lorsque les invités commencèrent à sortir, il se plaqua derrière les buissons qui entouraient, nombreux, l’édifice de verre. Elliott sortit. Monta dans sa voiture. Nicolas le suivit discrètement. Arrivé à destination, Elliott descendit de voiture, se baissa pour fermer la portière. Nicolas s’approcha, lui assena un coup violent derrière la nuque. Avec le seul objet qu’il avait trouvé : le cric de sa propre voiture.

Elliott ne sentit aucune douleur, il s’affala simplement sur le sol, l’air étonné. Un léger sourire.

Nicolas abandonna la rue et le corps gesticulant d’Elliott.

Il se réveilla, nu, dans sa baignoire. L’eau qui coulait sur son crâne amorçait un débordement.

La violente douleur à la tête persistait. Estampille de son krach. Il ferma le robinet. Se laissa choir sur le carrelage. Trempé. Écœuré.

 

Note de l’auteure : Parce que faut pas l’chauffer l’Nico… 

Publicités

12 réponses à “« Douche froide », nouvelle. (N°3)

  1. Bon jour,
    Je découvre (enfin il me semble) cet espace, et j’avoue qu’il est difficile pour moi de prendre un partage d’écrits dont il y a une logique de suivi, en plein milieu.
    Merci en tous cas et bonne journée.
    La jalousie ne fait par partie de mes sentiments, juste j’admire les talents quels qu’ils soient.

  2. L’enfoiré chafouin ! j’aime bien l’histoire dans le tiroir de l’histoire, qui pourrait être le manuscrit gagnant ?
    Bonjour Pascale.

  3. Ca, c’est le risque… Je frémis toujours lorsqu’une de mes amies envoie ses manuscrits à droite à gauche, tant aux pros qu’aux amis… ha l’amitié… y qu’ça d’vrai, tiens!!!
    En tout cas bravo, je ne m’attendais pas à la chute.

  4. J’aurais aimé écrire mais c’est ainsi et j’aime lire et passer ici! merci.(pour mes photos , les termes techniques pour moi aussi sont d’une autre langue et je fais tout en automatique et ça me va bien…merci du ptit mot et très bonne journée

Vos pensées

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s