Juste derrière chez moi… Y a des injustices…

Juste derrière chez moi, tout près il y a une prison

A ses pieds, juste des champs abandonnés et quelques plateformes logistiques

Juste à côté, tout près il y a des cœurs abandonnés,

Les gens ne côtoient pas les prisonniers

Ce sont des voleurs, des monstres, des condamnés

Je ne sais pas pourquoi ils sont là                                                                                                    In-Jail

Toujours est-il que…

Juste derrière chez moi, il y a des gens captifs

Peut-être certains sont-ils innocents

Peut-être certains ont juste volé quelques piquets

Comme cet homme qui la semaine dernière…

Il a pris deux ans

Deux ans pour des piquets ?

Deux ans pour sa couleur de peau

Deux ans parce qu’il a le malheur d’être Rom

Mais… Ce n’est pas juste derrière chez moi…

Publicités

8 réponses à “Juste derrière chez moi… Y a des injustices…

  1. Oh ! J’imagine que ce genre d’expérience nous enseigne plus de tolérance. Aller à la rencontre de l’autre, de la personne, sans voir uniquement son côté obscur… Oui vaste débat.
    Pour moi, une personne est à prendre en compte dans son humanité, sans ne regarder que ces actes, même s’ils sont monstrueux. Et là commence le vaste débat : doit-on lui faire subir ce qu’elle a fait subir à l’autre… Je n’ai pourtant pas de réponse à cette question… Je me la pose, c’est tout..
    Bises Jonas

  2. Notre compagnie théâtrale a récemment donné une pièce à la prison messine de Queuleu. Un étrange expérience d’une richesse inattendue. Jugements, sentences… vastes débats. Quant aux Roms, je déplore bien des sauvageries à leur endroit.
    Jonas

  3. Oui…
    J’ai vu « ta » prison.
    Celle des Roms me semble invisible, partout, tout autour d’eux… Comme c’est le cas pour tous les êtres stigmatisés, martyrisés même, puisque cela arrange… Les autres
    Amitiés Carole

  4. Tout près de chez moi il y a aussi une prison, toute neuve (j’en ai parlé une ou deux fois sur mon blog et récemment dans « Les marguerites »). Déjà plusieurs suicides. Quant aux Roms, je me demande s’ils ne sont pas en prison même dans leurs « camps » (mot plus qu’évocateur).

  5. Elle n’est pas tout à fait aussi près de chez moi !
    En revanche il y a un cimetière tout près, (cela m’est souvent arrivé de vivre près d’un cimetière) et je dois dire que j’apprécie ces voisins silencieux…
    Belle semaine Jill

  6. Bonsoir Pascale…. j’avais au début de notre mariage, premier logement, un cimetière derrière chez nous…. une prison n’est-pas en quelque sorte la même chose… un lieu où l’on enferme et oublie… Merci Pascale….

  7. … et qui en parlent… ou qui se questionnent…
    Oui c’est sans doute rassurant
    « Elle est à toi cette chanson
    toi l’auvergnat qui sans façon
    d’un air malheureux m’a souris
    lorsque les gendarmes m’ont pris
    Toi qui n’as pas applaudi quand
    Les croquantes et les croquants,
    Tous les gens bien intentionnés,
    Riaient de me voir emmené… »
    Pas mieux !
    Bises Alma

  8. Il ne fait pas bon être Rom depuis quelques temps, il ne fait pas bon avoir la peau trop dorée dans les métros de Lyon ou de Lille parait-il. Car les voleurs de piquets et les piqueurs de volets sont un danger pour la société, c’est bien connu.
    Tristesse, la même vue tout à l’heure sous une autre forme chez Carole et chez moi dans quelques jours, nous sommes sur la même longueur d’ondes et dans un sens, c’est rassurant. Il y a encore des gens qui voient ce qui se passe…

Vos pensées

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s